Salade de fruits, Joly, Joly, Joly

Le Monde a été gentil en exposant doctement les griefs qu’avaient différentes personnalités politiques à l’encontre d’Eva Joly. Ce n’est pas le cas de l’Express qui malgré son inclinaison plus que douteuse pour la gauche, a dû laisser écrire un article à un intérimaire exubérant. Après s’être payé sa tranche de candidate aux présidentielles, l’auteur expose les deux constats suivants :

On ne va donc pas perdre de temps à défendre ici les vertus républicaines, identitaires, collectives, démocratiques du défilé du 14 juillet. On se bornera juste à rappeler deux vérités oubliées par Eva Joly.

1. C’est un symbole de cohésion nationale qui, justement, transcende les injustices sociales, produit plus de mixité ethnique et de diversité culturelle que tout le reste de l’économie du pays.

2. Si la France, qui dispose encore du deuxième réseau diplomatique mondial, a encore un rôle à jouer dans le monde, elle est tenue de conserver un appareil militaire suffisamment significatif pour pouvoir peser au stade international et défendre ses valeurs (qui sont aussi celles de nos frères européens!). Et cet appareil a besoin d’être montré pour maintenir le contact avec la souveraineté populaire, sans quoi on aurait une armée refermée sur elle-même (ce qui est toujours dangereux).

On peut imaginer une France qui devienne un jour la Belgique ou la Norvège, mais ça ne semble pas être la volonté du peuple pour le moment. Ce qu’Eva Joly a donc bafoué, c’est non seulement l’histoire, la tradition, la conscience nationale, etc. C’est aussi, et surtout, la démocratie.

Non, mais c’est cool. Parce qu’au-delà de sa prétention à partager avec nous la vérité toute nue, il m’a quand même tellement affligé que je vais pouvoir à mon tour me moquer sans honte de quelqu’un et que vous, vous aurez la chance de lire un des très attendus articles de ce blog.

On va prendre point par point : C’est une perte de temps de temps que de rappeler les « vertus républicaines, identitaires, collectives, démocratiques » d’un événement ? Je veux bien, mais justement, il semblerait que certaines personnes n’aient pas vraiment compris en quoi le 14 Juillet apporte quelque chose à la République. Par exemple, moi. D’ailleurs, on remarque la figure de rhétorique consistant à faire croire qu’on a plein de raisons de penser ce qu’on pense en disant qu’on n’a pas envie de s’y attarder. A ce niveau, j’ai juste envie de penser que le mec (Christian Makarian) n’avait pas la moindre idée de pourquoi il fallait garder un défilé du 14 Juillet mais qu’il doit aimer les hommes en uniformes. Mais je suis curieux, je lis plus loin. On arrive donc aux « vérités oubliées » qui ferait un super titre de bouquin d’heroic-fantasy ou de self-improvement.

1. C’est un symbole de cohésion nationale qui, justement, transcende les injustices sociales, produit plus de mixité ethnique et de diversité culturelle que tout le reste de l’économie du pays.

Reprenez votre souffle, on est parti pour une franche rigolade. C’est un symbole de cohésion nationale… Donc ce que tu dis, c’est qu’avoir un défilé militaire le jour de la Fête Nationale montre que tout le monde s’entend bien ? Ça pourrait pas plutôt montrer que la moitie des gens s’en contre-fout mais n’en dit rien, éventuellement parce qu’on les laisse pas parler ? Non ? Ah, bon… Ben d’accord…

Qui transcende les injustices sociales : Aaaah ! Et moi qui pensais qu’on ne tomberait jamais d’accord. Oui, le défilé du 14 Juillet transcende carrément les « injustices » (pas inégalités, hein ? injustices) sociales. C’est gratuit et en plein air, alors même si t’es pauvre, ou Noir, ou SDF, ou pété de thunes ou que t’es en baskets, tu peux toujours aller voir le défilé. C’est pas beau ce que fait l’État pour son peuple ? Il te montre ce avec quoi il va aller taper sur des gens que t’as jamais vus pour conserver tes intérêts (enfin, c’est pas vraiment les tiens, mais là tu joues sur les mots) et accessoirement ce avec quoi il te protégerait en cas d’agression, c’est-à-dire si les Chinetoques décident de nous péter la gueule, parce que de nos jours, il reste vraiment plus qu’eux à pouvoir se le permettre avec tous les amis qu’on a. Quand on y pense, la politique internationale, c’est exactement comme les racailles. Ça marche à coup de « si tu me tapes, je me ramène avec tous mes cousins et on t’explose grave ! »

On va quand même passer au clou du spectacle, produit plus de mixité ethnique et de diversité culturelle que tout le reste de l’économie du pays. Ah ouais, quand même… Alors là, mon chou, t’es en train de dire que regarder un défilé permet non seulement aux gens de se mélanger dans la société et ce quel que soit leur origine « ethnique », mais aussi à la France de profiter des différentes cultures qui la composent (pour ceux que ça ne choque pas, je trouve personnellement que les termes origine et ethnique ne vont pas ensemble et ce pour la simple et bonne raison qu’on n’est pas originaire d’une ethnie, mais d’un lieu ou même plus justement, d’un pays, d’une nation). En plus, t’es en train de dire que regarder une PUTAIN DE PARADE, fais avancer sur la voie du bisounours les pauvres âmes pour lesquelles les aides sociales, les camps de redressement, l’éducation et par dessus tout Loft Story n’ont rien pu faire ! Désolé de parler là où ça fait mal, mais la télé-réalité est à mon avis ce qui a fait le plus en terme de mixité sociale ces 10 dernières années. On se demande presque pourquoi l’État s’enquiquine à dresser des plans d’action, alors qu’il suffit de faire défiler l’armée française tous les mois pour que notre nation baigne dans le bonheur. Au passage, si tu voulais parler du fait que l’armée embauche des gens provenant de differents niveaux sociaux, je te répondrais que oui, mais ils ne sont généralement pas non plus au même niveau au sein de l’armée. La mixité sociale et la diversité culturelle grâce à l’armée, j’y croirait quand nos soldats danseront la sirtaki à côté de tanks remplis de nems.

2. Si la France, qui dispose encore du deuxième réseau diplomatique mondial, a encore un rôle à jouer dans le monde, elle est tenue de conserver un appareil militaire suffisamment significatif pour pouvoir peser au stade international et défendre ses valeurs (qui sont aussi celles de nos frères européens!). Et cet appareil a besoin d’être montré pour maintenir le contact avec la souveraineté populaire, sans quoi on aurait une armée refermée sur elle-même (ce qui est toujours dangereux).

Cher ami, vous nous démontrez ici toute l’étendue de votre cynisme et je ne saurais être plus en adéquation avec vos affirmation. En effet, il est fort probable que la diplomatie se réduise à un rapport de force et c’est ceux qui ont la plus grosse (armée) qu’on écoute. Pourtant, j’ai une question : qu’est-ce qui permet à la France d’aller défendre ses valeurs par la force dans d’autre pays ? Moi je ne me vois pas entrer chez mon voisin et l’obliger à changer la couleur de son papier peint sous la menace parce qu’à mon avis il fait vieillot. Ce serait légèrement présomptueux. Bien sûr, on ne dira pas que génocides et privations de liberté en tous genres sont des questions de goûts. Quoique… Enfin bon, c’est très très très mal formulé de parler d’aller défendre ses valeurs à l’autre bout du monde. Pour ce qui est des valeurs de nos frères européens, non seulement, c’est l’évidence même que les valeurs de notre pays sont adoptées unanimement par tous les pays d’Europe. C’est d’ailleurs prouvé par des événements récents comme  les critiques européennes de notre système de garde à vue, de notre envie d’éjecter nos Roms, ou bien les prises de position quant à la guerre en Irak. De plus, c’est pas très gentil de dire à Mme Joly : « Vous venez d’un pays d’Europe et à ce titre, vous pouvez fermer votre gueule. » Serait-ce poliment. Comme la cerise sur le gâteau, Christian nous présente la stupidité la plus grosse que j’aie pu lire sur le site d’un journal, exclus citations d’hommes politiques et commentaires d’articles : Et cet appareil a besoin d’être montré pour maintenir le contact avec la souveraineté populaire, sans quoi on aurait une armée refermée sur elle-même (ce qui est toujours dangereux). Mais LOL, quoi ! J’en perds mon latin… J’ai même failli écrire un « Et ta mère, elle a besoin d’être montrée pour pas être dangereuse ? » mais je me suis retenu. Vous pensez qu’il le croit vraiment, ce qu’il raconte ? Le mec, il voit notre armée un jour par an, du coup, il sait qu’elle prépare rien en douce. Bah sa femme doit pas avoir trop de souci à se faire. Je suis sûr qu’elle me trompe pas, je l’ai vue la semaine dernière ! Il croit vraiment qu’en voyant des gens marcher dans la rue, ça nous donne une visibilité sur le  fonctionnement interne de l’armée ? Ben non, il y a des départements spécialisés dans ça. De plus, je doute qu’on nous tienne au courant régulièrement.

On peut imaginer une France qui devienne un jour la Belgique ou la Norvège, mais ça ne semble pas être la volonté du peuple pour le moment. Ce qu’Eva Joly a donc bafoué, c’est non seulement l’histoire, la tradition, la conscience nationale, etc. C’est aussi, et surtout, la démocratie.

Hum… Parce que le peuple, on lui a demandé s’il voulait que la France devienne la Belgique, ou la Norvège, ou bien reste la France ; et les  résultats n’étaient pas trop décevants ! Moi je me souviens pas non plus qu’on nous ait demandé si on voulait toujours du défilé du 14 Juillet. Enfin, il semble que le peuple ne veuille rien y changer, donc ça suffit comme sondage, non ? Du coup, vu que les gens ne sont supposément pas contre, en étant contre sans y avoir explicitement été autorisée par un consensus, Eva Joly montre donc qu’elle n’a aucun cœur et ne partage aucune valeur de notre République qui sont par exemple, le goût des vieilles choses, comme de passer son après-midi  à regarder des militaires parce qu’ils ont encore servi il y a 60 ans et puis que bon, on s’y est habitué, à la longue . Au temps pour l’histoire et la tradition. Pour ce qui est de la conscience nationale, en quoi la proposition d’Eva Joly la bafoue-t-elle ? En quoi l’idée que les gens aimant la France défilent pour montrer leur adéquation sur les valeurs de notre pays traîne-t-elle dans la boue la notion de nation ? Il faudra qu’on m’explique… Et surtout, la démocratie. Non, mais s’il suffit d’ouvrir sa gueule pour bafouer la démocratie, j’espère pour toi que tu regardes pas les infos. Et surtout pas la rubrique politique intérieure.

Alors Eva Joly, je sais pas si je suis vraiment d’accord avec toi sur le fait de supprimer le défilé parce que Lionel Tardy a quand même dit un truc bien : « Le défilé du 14 juillet, c’est un rendez-vous immuable, qui est un élément fort de notre unité nationale car c’est le seul moment où l’on peut saluer nos armées. »
Et puis après, il a commencé à dire des bêtises comme les autres. C’est vrai que ca peut être gentil de remercier les gens qui se battent pour que nous puissions vivre notre petite vie paisible et libre. Bon, on leur a pas tous demandé quelque chose, mais n’empêche que c’est sympa de penser à nous.

En tout cas, balancer une phrase comme ça, c’était fort ! C’est comme taper le sol avec un bâton pour faire sortir les vers de terre. Et bien toi, tu fais sortir les cons. Tous ceux qui t’ont attaquée sur ta double nationalité… Et pas un seul qui était capable de donner une vraie raison (à part celle que j’ai moi-même citée précédemment). Tu as réussi en un tour de baguette magique à montrer aux yeux de tous que rares sont les gens à vouloir un défilé du 14 Juillet autrement que par principe. Mais au royaume des aveugles…

Publicités

A propos Pseudo Moi-Même

Jeune homme bien sous tous les rapports, Mesdemoiselles n'hésitez pas...
Cet article, publié dans Société, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Salade de fruits, Joly, Joly, Joly

  1. Kerido dit :

    Hier encore je ne connaissais pas Sylvie… euh Eva Joly.

    Je suis d’accord avec toi, Pseudo Toi-Même, que c’est bien bas de l’attaquer sur sa double nationalité pour cette proposition de supprimer un défilé militaire, d’autant plus que ce n’est pas la première fois que les écologistes en font la demande.

    C’est aussi vrai qu’on peut bien saluer l’armée un jour par an (pourquoi pas un autre jour, d’ailleurs ?). Ce n’est bien sûr pas pour la « surveiller » et ainsi éviter tout risque de coup d’État. Ce serait plus une question de reconnaissance. Si les soldats ne se sentent pas reconnus et soutenus par le peuple, ils peuvent en effet développer une certaine rancoeur qui les poussera à cesser de se battre pour le peuple (enfin, techniquement, pour le président élu par le peuple). Un peu comme des machines réalisant subitement qu’elles n’ont pas besoin des humains sans défense qui les exploitent et se retournant contre eux. Les militaires sont d’ailleurs ce qui se rapproche le plus des machines 🙂

    Bon. Cela dit, moi, je n’aime pas les militaires, et ce n’est pas un défilié qui va me faire changer d’avis. Et de leur côté, ils ne sont sans doute pas dupes non plus. Mais si on supprime le défilé, ils sauront que la population civile n’en a vraiment rien à foutre d’eux, puisqu’elle ne voudra même plus les saluer une fois par an.

    Aussi, je voulais apportewr une précision à l’article que tu démontes. C’est très mal dit (de la part du stagiaire/intérimaire), mais le point #1 concerne apparemment l’armée elle-même, et non le défilé. Ce qui « transcende les injustices sociales, produit plus de mixité ethnique et de diversité culturelle », c’est l’intégration des français de toutes couches sociales (enfin, en théorie, les riches vont rarement mourir à la guerre) et la naturalisation des étrangers dans certains corps de l’armée française (La Légion Étrangère). À mon sens.

  2. Je pense egalement que saluer nos militaire, en plus de devoir etre une affaire personnelle, vehicule une vision de la France comme d’une nation guerriere. Je pense que quand on a pour pretention d’incarner les Droits de l’Homme (meme si ce n’est qu’une pretention) on se doit de ne pas vehiculer une idee de l’importance de la force brute. En ce qui concerne l’embauche dans l’armee, je ne pense que ce n’est ni un ascenseur social, ni un outil d’integration. Premierement, les gens provenant de familles plus aisees ont de meilleurs postes que les gens provenant des familles les plus pauvres. Et au final, c’est dans les mentalite que le travail est a faire. On a bien vu la consideration que notre pays a porte au tirailleurs Nord-Africains (et a tous les autres, d’ailleurs) apres la seconde guerre mondiale. Si tu te balades dans la rue et qu’on a peur de toi parce que t’es un bougnoule, l’armee aura pas beaucoup servi a ton integration. Donc meme en retournant son argument dans tous les sens, je continue a penser que l’education et le respect sont les deux principaux moteurs de la diversite culturelle et de l’integration.

    • Kerido dit :

      Bien sûr. Mais on peut ajouter, à la décharge de l’armée, que sa spécificité est de recruter plus ou moins n’importe qui apte au service. C’est en cela qu’elle peut jouer le rôle d’ascenseur social, pour certains.

      Exemple personnel : mon père, fils de mineur, d’immigrés polonais, pauvre et à peine français, s’est engagé comme troufion de base dans l’armée de terre, tout en bas de l’échelle. N’étant pas bête, il a pu gravir les échelons, est maintenant retraité avec le grade de lieutenant-colonel, et une situation sociale plus enviable que celle de ses géniteurs.

Les commentaires sont fermés.