The Walking Dead

Salut les loulous.

Hier soir, j’ai terminé la première saison de The Walking Dead dont je doute que quiconque ait besoin d’une traduction pour comprendre de quoi il retourne. Et puis si vous voulez un dessin, en voici un.

Ce dessin provient de la bande dessinée The Walking Dead qui a été adaptée sous forme de série du genre que t’as pas envie d’y être figurant. Quoique.

Et cette série est une tuerie ! La trame est simple. Au début, il n’y a pas de zombies et puis d’un coup, le monde en est rempli. Vous savez, c’est comme les terroristes. Et les zombies, ça mange les gens vivants et puis quand ils finissent pas leur assiette, il faut qu’ils prévoient un couvert de plus. Mais la base, vous la connaissez.

Donc, commençant sur ces prémices guillerettes, le show prend de l’élan et ne s’arrête pas. Je ne me souviens pas d’avoir à un seul instant relâché mon attention, tellement les scènes sont intenses. Et je pense que le fait qu’on nous fasse suivre l’histoire plus ou moins d’un seul point de vue en est la raison fondamentale. On nous met dans la peau des survivants. Dans leur peur, leur désespoir, mais aussi, dans leur ignorance de ce qui se passe dans le reste du monde.

Et tout l’intérêt de The Walking Dead réside certainement dans son réalisme. A aucun moment les protagonistes ne se demandent s’ils peuvent sauver le monde ou trouver les éventuels méchants responsables. Ils ne peuvent pas. Ils sont deux flics, un mécano, une comptable, un vieux, un Coréen, un impulsif, un mari violent, des gamins et les autres, on nous donne pas leurs CV. Tout tourne autour de ce que l’homme devient quand il perd tout ce que la société lui apportait, c’est-à-dire quand il perd tous les savoir-faire qu’il ne maîtrise pas lui-même. Et aussi, comment les gens se réorganisent en communauté, quelles règles et comment les faire respecter.

La série est étiquetée « horreur post-apocalyptique », mais je l’étiquetterais bien « drame humain » aussi. Car en confrontant chaque fois le spectateur à des situations nouvelles, chacune d’entre elles étant un dilemme en soi, on s’identifie de plus en plus aux personnages et cela quelle que soit l’attitude de ceux-ci. Surtout que l’image ne nous épargne absolument rien et à aucun moment, on ne nous laisse attendre un quelconque dénouement de Bisounours.

Je ne suis absolument pas fan des films de zombies, même si j’ai aimé jouer à Resident Evil, à Left 4 Dead et que Shaun of the Dead était bien marrant. Donc ce n’est pas un prérequis. Regardez cette série dès que vous le pouvez ! (et dites-moi si vous aussi vous trouvez que le personnage principal gagne en charisme en étant mal rasé)

Publicités

A propos Pseudo Moi-Même

Jeune homme bien sous tous les rapports, Mesdemoiselles n'hésitez pas...
Cet article, publié dans Art, Uncategorized, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour The Walking Dead

  1. nekolepsy dit :

    Tiens, juste pour jouer d’un commentaire inutile, notons que la serie est une adaptation tres fidele du comic (de ce que j’en ai vu/lu).

    Sinon, moi, personnellement, de mon point de vue a moi, selon ma vision des choses, a mon sens, je trouve que c’est un peu longuet. Mais de ce que j’en ai vu, la realisation est plutot soignee.

    Deux secondes de serieux : la serie s’attarde plus sur l’aspect psychologique des personnages qu’au cote shoot’em all souvent relatif au genre. Ce qui explique aussi le fait que ce soit un peu longuet a mon gout. N’empeche, The Walking Dead s’affranchit de toute edulcoration et reste du coup, pour notre plus grand plaisir, sans concession.

    • Je suis d’accord avec toi. Certaines scènes peuvent paraître longues. Pour ma part, je ne les ai pas trouvées ennuyeuses, simplement parce que j’étais à 100% accroché et que l’ennui était remplacé chez moi par une tension latente, une crainte perpétuelle de l’agression inopinée, pour être poétique (d’ailleurs, c’est un alexandrin).

      Et effectivement, mis à part quelques rares rebondissements qui étaient en fait très prévisibles, la série est vraiment d’une très bonne qualité et ce principalement pour son côté psychologique.

  2. Kerido dit :

    On pourrait regarder ça ensemble sur mon projo, qu’est-ce que vous en dites ? 😛

  3. PALoup dit :

    ça peut être intéressant comme série !!
    Je m’y plongerai dès que j’aurai un peu de temps ^^

Les commentaires sont fermés.